Nos 3 cordons ombilicaux [3]

Dans une approche méditative, donc emplie d’humilité, la respiration est ce fil conducteur, ce cordon ombilical qui nous fera ressentir les vibrations d’amour que nous délivre notre Terre. Dans cette communion, nous pouvons découvrir un autre lien encore plus subtil, car totalement métaphysique : c’est celui de notre conscience. La plongée dans notre vide intérieur nous projette à la source de Vie. Nous rejoignons la conscience universelle, Dieu.

Notre conscience individuelle est ce troisième cordon ombilical qui nous relie avec l’essence de la Vie. Si, durant notre vivant, nous arrivons à développer la perception  de ce lien subtil qui est en fait notre conscience, qui nous relie au Tout, alors nous sommes vraiment prêts à mourir, donc prêts à vivre pleinement, maintenant, et à l’heure de notre mort physique.

Il nous est possible de percevoir que la mort physique est une étape qui peut nous conduire à un niveau de conscience où la vie n’est pas matière. La vie engendre la matière. La matière est une impulsion de l’amour que projette Dieu, la source divine de la vie qui est la conscience universelle. La vie est pure conscience. Et nous sommes cela…

Au moment de notre naissance, coupé de notre premier cordon ombilical, nous devons respirer pour vivre. Nous sommes confiés à notre mère à tous, la Terre, en tant qu’êtres incarnés. Cette transition entre notre premier cordon ombilical et le second – notre respiration – se fait généralement sans problème, c’est un réflexe inné.

Il en va tout autrement du moment de notre mort. Si nous ne nous sommes pas préparés à la perception de notre conscience profonde, nous risquons de ne pas parvenir au stade ultime de la vie en tant que conscience pure.

Nous ne remonterons pas à la source. Il nous faudra prolonger notre expérience de la vie en tant qu’êtres incarnés, revenir pour continuer le parcours initiatique. L’éveil de sa conscience est le but à atteindre pour l’Homme sur la terre.

Ce dont je vous parle est le fruit de l’évolution de mes perceptions intuitives. Cette vérité qui est la mienne ne peut se prouver. Elle ne peut se transmettre et sous aucun prétexte vous ne devez la croire.

Seule votre propre expérience vous révèlera la vérité. Tout au plus acceptez mes propos comme une hypothèse et vérifiez par vous-même. Ne faites confiance qu’à votre conscience profonde.

Si mes mots provoquent une résonance dans votre coeur, alors faites-lui confiance, et découvrez ce qui se cache derrière ces mots…

L’éveil de notre conscience nous relie à la Connaissance. Celle-ci ne nous appartient pas, ou plutôt elle nous appartient à tous. Elle n’est pas le fruit d’un quelconque procédé mathématique ou pensée philosophique, elle est la Connaissance.

Nous ne pouvons la percevoir que si nous laissons émerger notre conscience individuelle, seul cela peut être en contact avec la Connaissance et nous ouvrir la porte de la Vérité. Notre mental ne le peut pas. Il lui faut comprendre, analyser, mesurer, vérifier. La vie n’a pas besoin d’explication ou de compréhension intellectuelle pour être. L’amour dépasse tous nos préceptes rationnels, il n’en a pas besoin pour exister.

Mais nous ne devons pas oublier toutefois que notre mental est nécessaire pour arriver à un certain stade de compréhension aussi minime soit-il et surtout d’interrogation.

Les réponses quant à elles ne nous seront fournies que si nous savons, à ce stade, nous débarrasser de notre mental. A ce moment, notre conscience prendra le relais, elle ne nous fournira pas forcément des explications compréhensibles par notre mental mais elle nous fera découvrir la vérité, la Connaissance.

Préparez-vous donc de votre vivant en tant qu’être incarné à vivre ce moment d’exception, cet orgasme magique qu’est la mort.

Mais pour cela ne négligez aucune étape. Notre troisième cordon ombilical est la clé du paradis et le paradis est en nous.

N’oubliez jamais cela !

Amédée

Extrait du livre Guérir par la Conscience

 

 

A propos de l’auteur  ⁄ Amédée

Amédée est Conseiller intuitif et thérapeute holistique. Il anime des conférences et des ateliers, et reçoit en consultation privée. Il est l'auteur des livres Guérir par la Conscience et Les 7 Clés de la Guérison.

Un commentaire

  • Répondre
    10 octobre 2008

    J’aime beaucoup cette image des 3 cordons ombilicaux et votre façon de l’exprimer… Pour les conscientiser, la clef est certainement apprendre à calmer son mental compulsif et faire silence… d’ailleurs notre premier cordon nous relie à la mère alors que notre mental n’est pas encore formé… puis notre conditionnment nous pousse à le surdevelopper… à nous maintenant de n’en plus être l’esclave, de le ramener à sa juste place et l’utiliser à bon escient…

Laisser un commentaire